Mesure de la contamination dans les cours d’eau

Les transferts hydriques de produits phytosanitaires sont très variables dans le temps et l’espace, et la caractérisation de la contamination au sens de l’exposition du milieu aquatique s’en trouve compliquée, notamment pour les petits cours d’eau au fonctionnement dynamique (ordre 3 ou inférieur), qui « construisent » la qualité des cours d’eau plus importants. Dans ce contexte, l’équipe Pollutions Diffuses, en lien avec le laboratoire de chimie des milieux aquatiques d’Irstea, a évalué les avantages et limites de différents types d’échantillonnage, ponctuel ou par échantillonneur automatique ( Rabiet et al. 2010, Liger et al. 2012, Margoum et al. 2014), permettant de mieux choisir le type d’échantillonnage en fonction des caractéristiques du cours d’eau et des variables d’intérêt (flux transféré à l’aval, concentration vue par le milieu).

Evaluation de l’échantillonnage d’une crue à différents pas de temps.

Compte tenu des contraintes fortes liées à ce type d’échantillonnage (cout humain, de matériel et analytique), l’équipe participe au développement et déploiement d’échantillonneurs passifs permettant d’accéder à une vision plus intégratrice de la contamination, et de capter des pics fugaces (de l’ordre de quelques heures) difficilement échantillonnables sinon. Des travaux financés dans le cadre du programme Ecophyto étudient par ailleurs la complémentarité d’approches d’échantillonnages chimique et biologique (gammares, biofilms, autres communautés microbiennes et macrophytiques) pour évaluer la contamination du milieu et l’impact des pratiques agricoles. Les recherches se poursuivent (projet Impact-CE) pour étudier la possibilité de transférer ces techniques aux gestionnaires de bassin, et permettre ainsi d’améliorer l’état de la contamination pour définir un plan d’action, puis d’évaluer l’efficacité de ce dernier.

Exemples de techniques d’échantillonnage et d’outils biologiques

Par ailleurs, de premières mesures de dynamique de concentrations de produits phytosanitaires particulaires pendant les crues ont été réalisées sur le site atelier Ardières Morcille en vue de mieux cerner la part de cette phase dans la contamination du cours d’eau.

Échantillonneur automatique d’eau

 

Échantillonneurs passifs

 

Dynamique de crue : débit et concentration en Diuron